IMG_3048.jpg
Equipe_ingenieurs.jpg

TANAGA entreprise à mission

La loi Pacte introduit la qualité de société à mission permettant à une entreprise de déclarer sa raison d'être à travers plusieurs objectifs sociaux et environnementaux.

 

L’objectif du Développement Durable est de promouvoir des activités humaines conciliant le progrès économique, la justice sociale et la préservation de l’environnement. L’objectif de TANAGA est de développer des solutions techniques qui soient des vecteurs d’activités durables centrées sur la valorisation de matières ou déchets organiques, opérables en mode économie circulaire, à l’échelle territoriale.

Vision

L’équipe TANAGA partage une vision commune, qui guide nos actions et qui se fonde sur quelques constats simples, qui éclairent  la transition énergétique.

1

Le TRE (taux de retour énergétique) est un facteur essentiel à prendre en compte dans la transition énergétique.

En effet, pour produire de l’énergie, il faut d’abord en consommer, et le TRE est un indicateur clé de l’efficacité de nos choix énergétiques.

Historiquement, c’est le taux de retour énergétique très favorables des énergies fossiles (successivement le charbon, puis le pétrole et le gaz) qui a permis la révolution industrielle et c’est l’envolée de la consommation d’énergie qui a porté la croissance économique et l’extension prodigieuse de la richesse matérielle de l’humanité. 

2

La création de valeur et le taux de retour énergétique sont étroitement liés 

Toutes les activités économiques dans le monde sont basées sur l’utilisation de machines, et la croissance peut donc se résumer à l’augmentation du parc de machines en fonctionnement. Et toutes ces machines consomment de l’énergie.

3

Le TRE des énergies éoliennes et solaires est très inférieur à celui des aux énergies fossiles. 

A puissance égale, l’éolien et le solaire nécessitent beaucoup plus de matériaux, d’emprise foncière et d’investissement. En outre, étant intermittents et aléatoires, ils peuvent nécessiter des moyens de stockage coûteux et encore peu efficients. L’éolien présente en outre un problème d’acceptabilité, qui limite fortement ses perspectives.

4

La transition n’est pas qu’une question économique, elle est aussi et surtout un facteur  de transformation des sociétés humaines.

Par conséquent, l’acceptabilité sociale et politique est un facteur déterminant pour le succès de la transition énergétique. Si la transition est perçue comme un facteur de décroissance et d’appauvrissement, elle est vouée à l’échec.

Sur la base de ces quatre constats, l’équipe TANAGA est convaincue que le méthane (CH4) qui est le seul hydrocarbure qui peut être produit par voie biologique et de façon renouvelable à partir de déchets organiques et de biomasse, est appelé à jouer un rôle majeur dans la transition énergétique. 

 

Notre vision :
« Tout ce qui fonctionne aujourd’hui au gaz fonctionnera demain au biométhane »

 

Notre raison d’être :
« développer des solutions techniques innovantes au service de la filière biométhane, qui mettent en valeur son taux de retour énergétique supérieur et sa forte acceptabilité sociale en tant que vecteur d’économie circulaire locale et de création d’emplois durables »

Mission

Unique hydrocarbure produit par voie biologique et renouvelable, le biométhane est un vecteur privilégié de la transition énergétique. La mission de TANAGA est de concevoir et mettre en œuvre les technologies les pertinentes pour favoriser le développement de la filière biométhane, en France et globalement. 

 

Pour cela, nous travaillons à maximiser les avantages de la production de biométhane à partir de déchets organiques, renforcer ses avantages compétitifs et son acceptabilité sociale, et maximiser son opérabilité dans tous les territoires.

 

Trois principes guident notre action et nos choix techniques :

 

LE BIOMÉTHANE DOIT ÊTRE UN VECTEUR D’ ÉCONOMIE CIRCULAIRE ET DE PRATIQUES AGRICOLES DURABLES, AU BENEFICE DES TERRITOIRES

  • une boucle ÉNERGIE qui transforme les chaines carbonées solides des intrants organiques en gaz énergétique consommable localement ;

  • une boucle MATIÈRE liée au retour au sol des digestats issus de la méthanisation, pour favoriser les rendements agronomiques, et les bonnes pratiques agricoles .

Ces deux boucles sont des boucles territoriales courtes de production à partir des biodéchets alimentaires etagroalimentaires et d’usages locaux de l’énergie produite (industrie, mobilité, bâtiments).

 

LE BIOMÉTHANE DOIT ÊTRE UN VECTEUR DE CROISSANCE ÉCONOMIQUE ET DE CRÉATION D’EMPLOIS DURABLES 

 

  • Sur le plan ÉCONOMIQUE l’objectif est de réduire significativement le coût de revient du MWh de biométhane injecté sur le réseau, pour le rendre compétitif par rapport au gaz fossile importé, sans subventions.

  • Sur le plan de EMPLOIS, créer et maintenir des opportunité de travailler dans un environnement valorisant et durable et dans des fonctions utiles à la collectivité (valorisation de déchets, autonomie énergétique, création de richesse partagée).

 

LE BIOMÉTHANE DOIT ÊTRE UN VECTEUR EFFICIENT DE LA DÉCARBONATION DE L’INDUSTRIE ET DE LA MOBILITÉ, COMPLÉMENTAIRE DES AUTRES SOURCES D’ÉNERGIE DÉCARBONÉE.

 

  • Par substitution d’une énergie renouvelable à  une énergie fossile, dans le réseau de distribution du gaz, au bénéfice de tous les utilisateurs soucieux de décarboner leur consommation énergétique.

  • Par CAPTAGE du CO2 en vue de sa réutilisation dans des usages alimentaires ou industriels, ou pour permettre la méthanisation biologique, par recombinaison avec de l’hydrogène lui même renouvelable.

Dans le cadre de nos activités de conception et déploiement de technologies efficientes répondant aux besoins de la filière biométhane, notre ambition est de devenir rapidement un des principaux moteurs de développement de cette filière, par l’efficacité de notre offre et de son mode de commercialisation et par une stratégie d’anticipation des évolutions du marché.

 

MODE DE COMMERCIALISATION

En cohérence avec le contenu technique nettement différencié de la solution GéOM (mode de traitement, configuration d’installation, procédés internes) notre offre aux clients se structure autour d’un modèle commercial original, basé sur trois facteurs d’efficacité:

 

  • Vente de licence

La société TANAGA n’est pas un bureau d’études pour le compte de tiers, ni un opérateur direct d’installations de valorisation. Son activité se concentre sur la conception et la diffusion rapide de solutions innovantes, dont l’objectif est de lever les obstacles techniques au développement de la filière biométhane, en France et sur les marchés export. D’où le choix d’une commercialisation sous forme de licence d’utilisation de sa technologie GéOM.

 

  • Choix d’une Installation modulaire (composée de 1 à 3 modules standard)

En renonçant au sur-mesure, très coûteux et lent à déployer, au profit d’une solution modulaire, couvrant toute la gamme des besoins de 12,000T à 48,000T/an d’intrants, la société se démarque de la concurrence par la simplicité et l’efficience de son offre, et fait bénéficier ses clients de la forte baisse des coûts induite par cette simplification (voir ci-dessous Enjeu n°1 - Baisse des coûts). Cette standardisation est également un facteur de cohérence et de simplification de la vente de licence (référentiel technique unique)

 

  • Déploiement en partenariat des bureaux d’études sélectionnés

La solution GéOM est disponible à tous les clients, publics et privés, collectivités ou opérateurs, via la société TANAGA pour l’achat de la licence technologique, et via des bureaux d’études et prestataires techniques de stature nationale sélectionnés par TANAGA pour son déploiement et l’assistance au démarrage et/ou à l’exploitation.

 

Ces trois facteurs visent à favoriser la vitesse de diffusion de notre technologie GéOM, dans l’espace commercial laissé libre par l’offre technique traditionnelle ciblant les effluents liquides mais peu adaptée aux besoins de traitement des biodéchets solides.

 

Ainsi, la solution GéOM se trouve idéalement placée pour un déploiement ciblé sur le segment des déchets solides (>25% de matière sèche) qui est clé pour la filière biométhane  (78% du potentiel énergétique mobilisable à l’horizon 2030) et permet de lever rapidement les verrous engendrés par les limites structurelles des technologies traditionnelles et leur coût élevé d’opération.

 

 

 

 

ANTICIPATION DE L’ÉVOLUTION DES BESOINS

L’anticipation de la forte croissance attendue de la filière biométhane met en évidence certains goulots d’étranglement, engendrés notamment par la sur-représentation de la technologie en voie liquide « infiniment mélangée » (90% du parc installé) utilisée pour tous types d’intrants, y compris ceux pour lesquels elle n’est pas efficiente (lien vers bilan masse et bilan énergie)

 

L’ambition de TANAGA est d’apporter une évolution technologique, très attendue par les acteurs de la filière biométhane, en rééquilibrant l’offre au profit du traitement en voie solide et de la maitrise de procédés simples, apportant ainsi des solutions structurellement adaptées à la forte demande prévue sur la période 2021-2030, et totalement compatibles avec l’objectif Net Zero 2050 fixé par l’Union Européenne et repris dans la loi française.

 

Cette démarche s’appuie sur l’adaptation de l’offre à quatre enjeux majeurs, clairement identifiés par l’ensemble des acteurs de la filière et les instances publiques (dont ADEME).

 

Enjeu n°1 : la baisse des coûts du biométhane injecté sur le réseau.

Sur ce point, la loi PPE de mai 2020 fixe des objectifs clairs, visant à plafonner le coût pour l’État des subventions octroyées à la filière biométhane. La trajectoire visée passe par une évolution progressive d’un tarif réglementé (moyenne de 100€/MWh actuellement) à un prix de marché fixé par des appels d’offres, évalué à 68€/MWh à l’horizon 2028, soit une baisse moyenne des prix de 32%.

 

Cette baisse passe obligatoirement par des innovations de rupture, car elle excède largement la somme des économies envisageables par optimisation des technologies traditionnelles dont les limites sont désormais bien connues.

 

Dans ce contexte, l’ambition de TANAGA est de permettre à nos clients d’anticiper ces évolutions, en adoptant la Solution GéOM dont la trajectoire de maitrise des coûts de production est d’atteindre les objectifs PPE avec 3 ans d’avance (2025 pour les objectifs 2028) et d’aboutir, à l’horizon 2030, à un prix du biométhane compétitif avec le gaz fossile (en coût complet énergie + carbone) sans recours aux subventions.

 

Enjeu n°2 : la mobilisation de tous les gisements de matière organique

Cet enjeu recouvre deux dimensions clés de la mobilisation des ressources organiques, mises en avant dans des études récentes.

  • Le potentiel déjà identifié est principalement d’origine agricole (Plus de 80% du potentiel énergétique total). Dans ce segment clé, le taux de mobilisation moyen est déja supérieur à 20% et devrait être proche 60% en 2030 pour atteindre ses objectifs.

 

Enjeu n°3 : la réduction de l’épandage de digestats liquides

Cet enjeu est le corollaire de la dilution des intrants requise par les installation en voie liquide, et de la hausse attendue du nombre d’installations. La prolongation des tendances actuelles  amènerait à des volumes d’épandage ingérables ou d’un coût prohibitif, à l’horizon 2030. Cette tension est déjà évidente dans certaines zones et l’évolution réglementaire prévue vise renforcer encore les contraintes d’épandage. Cela impactera fortement l’opérabilité d’un grand nombre d’installations en voie liquide, comme en attestent les réactions des opérateurs concernés, qui se déclarent inquiets pour l’avenir de la filière.

 

Dans ce contexte, l’ambition de TANAGA est de permettre à nos clients d’anticiper ces évolutions et d’en faire un atout de compétitivité, en produisant avec la Solution GéOM des digestats solides qui respectent les normes du compost (NFU-44095) ou des amendements organiques (NFU-44051). Les digestats sortent alors du statut de déchets, pour devenir des produits librement commercialisables ou utilisables sans contrainte par les agriculteurs partenaires de l’éco-système ValBioTerr (retour au sol organisé au bénéfice des apporteurs de matières organiques)

Ambition 

Racines

La société TANAGA Energies a été fondée en 2016 et son capital reste intégralement détenu par les personnes physiques associées à son développement.

 

Les associés fondateurs présentent une expérience cumulée de plus de 30 ans en matière de traitement et valorisation des déchets au sein des groupes Suez, Veolia, Paprec et Bionersis.

Au sein de ce dernier groupe, Frédéric Pastre et David Schott ont collaboré, dès 2007, au développement d’activités de captage et valorisation de biogaz dans les pays émergents,, dans le cadre du Mécanisme de Développement Propre (M.D.P.) du Protocole de Kyoto.

 

TANAGA Energies s’inscrit donc dans la continuité d’une démarche dédiée à la valorisation des déchets et à l’exploitation du biogaz issu de leur méthanisation. Sur ces bases concrètes et solides, notre offre technique a été développée et validée par étapes successives, avec les opérateurs et bureaux d’études spécialisés dans chaque segment du marché :

2016 : élaboration d’une première offre technique, destinée à la valorisation énergétique des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) basée sur les retours d’expérience des procédés d’ISDND bioréacteur mis en service chez COVED et Bionersis.

2017 : intégration du procédé « bioréacteur » comme étape de pré-traitement dans une chaine de valorisation thermique par pyro-gazéification des DMA. Ces travaux en collaboration avec un B.E. spécialisé en intégration de process et un fabricant de pyro-gazéifieur, ont servi de base à des appels d’offres sur les marchés Export (Afrique et Asie).

 

Fin 2018, ces avancées techniques ont abouti à une solution intégrée répondant aux demandes de plusieurs opérateurs et de GRDF,  pour la valorisation des matières organiques pures telles que les résidus de culture, les déchets verts et les bio-déchets (issus de la collecte sélective) avec un objectif de valorisation conjointe ÉNERGIE et MATIÈRE, respectivement par l’injection réseau du Bio-méthane produit et par le retour au sol du digestat sous forme solide. La Solution GéOM était née.

 

En 2020 et début 2021 ont été développés respectivement les procédés de valorisation biologique territoriale VALBIOTERR (intégration coordonnée à l’échelle territoriale des boucles circulaires ÉNERGIE ET MATIÈRE) et de captage et réutilisation du CO2 .

 

La pertinence de ce parcours de développement de notre offre technique a été validée par de nombreuses distinctions et labellisations, parmi lesquelles :

 

  • Aide à l’innovation de l’ARDI (Agence de développement de l’innovation) – 2016

 

  • Lauréat du concours Innov’R Phase 1 (R&D) région AURA – Septembre 2017

 

  • Lauréat de l’ Appel à Projet « Appel des 30! » de la Vallée de la Chimie (Lyon) en catégorie « redéploiement de la plateforme industrielle » - Mars 2019

 

  • Lauréat du concours Innov’R Phase 2 (Démonstrateurs) – Juillet 2019

 

  • Labellisation par AXELERA, pôle Chimie-Environnement de Lyon – Juillet 2019

  • Finaliste du Concours « Innovation et Entreprise-IE Club 2020 » de la CCI Paris en catégorie CleanTech – Janvier 2020

 

  • Lauréat du concours Programme d’Investissement d’Avenir PIA 3 de la Région AURA « transformation par l’innovation » – Novembre 2020

 

  • Labellisation CleanTech de la Vallée de la Chimie (Lyon Métropole) et proposition de développer notre Pilote GéOM sur une emprise foncière dédiée – Janvier 2021.

L'équipe

1541756446814.jpeg
Loick Fernandez

Responsable conception 3D et outils numériques

  • Loïc Fernandez
1596560243815.jpeg
Frédéric Angelot

Associé & Directeur stratégie et marketing

  • Frederic ANGELOT
1517044377781.jpeg
Florent Bourgarel

Directeur Technique

  • Florent Bourgarel
1517742137272_edited.jpg
Frédéric Pastre

Associé & Directeur du développement

  • Fréderic Pastre
1517679089310_edited.jpg
David Schott

Associé & Directeur financier

  • David Schott
1580556610565.jpeg
Bertrand de Pellegars

Associé en charge du développement commercial

  • Bertrand de Pellegars

Nous contacter

Si vous êtes intéressé par notre solution technique et que vous souhaitez en savoir plus, 

n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous ou à nous envoyer un message. 
Nous serons ravis de répondre à toutes vos questions.